IMAGE - Centre sportif (complexe sportif)
Complexe sportif Saint-Lazare
Le complexe sportif Saint-Lazare est un entreprise privée. Vous pouvez consulter leur site Web.

La Ville vous offre l'occasion d'utiliser les installations du complexe pour des activités libres comme le patin, le soccer et le hockey.

La Ville et les organismes souhaitent une bonne relation sur de nombreuses années à venir

Location des heures de glace et du terrain sportif au Complexe sportif St-Lazare (CSSL)

Saint-Lazare, le mardi 5 avril 2016. – La Ville de Saint-Lazare et des représentants de l’Association de hockey mineur de Hudson/ Rigaud/ St-Lazare, de l’Association de hockey des Trois-Lacs, du Club de patinage Hudson/Rigaud/St-lazare, de la ringuette 4 Cités, et du Club de soccer St-lazare Hudson, se sont réunis à deux reprises aux cours des dernières semaines.

« L’objectif est de poursuivre les négociations avec le Complexe sportif St-lazare (CSSL) et d’arriver à une entente équilibrée qui tient compte de l’ensemble des besoins de la ville et ceux des différents clubs et associations. » a déclaré le directeur général de la Ville de Saint-Lazare, M. Serge Tremblay. À la suite de notre rencontre d’hier, a-t-il poursuivi, nous avons constaté que nos objectifs sont sensiblement les mêmes, c’est pourquoi nous avons créé un comité conjoint. Au-delà des tarifs, les membres souhaitent aussi adresser ensemble leurs préoccupations, leur souci et leur besoin de flexibilité, les services connexes, ainsi que les installations. »

La Ville et les organisations sont d’avis qu’en dépit de la durée d’un contrat, c’est la confiance qui jette les bases pour une relation d’affaires à long terme. Le contrat des dix (10) dernières années témoigne de l’engagement de la communauté sportive et des autorités municipales à l’égard de cet aréna.
« J’ai eu l’occasion ce midi de faire valoir ces points et les orientations du nouveau comité auprès d’un représentant du CSSL, a poursuivi M. Tremblay, et la volonté du comité d’en arriver à une entente qui tient compte des objectifs soulevés. Nous devrions reprendre les discussions sous peu.»

Le comité de négociation comprend Mike Fedele, président de l’Association de hockey mineur de Hudson/ Rigaud/ St-Lazare, Donald Simpson, président de l’Association de hockey Trois-Lacs, Susan Ross, vice-présidente du Club de patinage Hudson Rigaud St-Lazare, John Rack, Vice-Président de la ringuette 4 Cités, Stéphane Verkempinck, vice-président du Club de soccer St-lazare Hudson, Serge Tremblay, directeur général de la Ville de Saint-Lazare, Louis Paquin, directeur du service des loisirs et de la vie communautaire de la Ville de Saint-Lazare et d’autres représentants de la ville.

Rappelons qu’en décembre 2015, à l’aube du terme d’un contrat de location de dix (10) ans avec le Complexe sportif St-Lazare (CSSL) pour l’utilisation de la glace et du terrain sportif, la Ville de Saint-Lazare et le CSSL ont tous deux choisi de mettre fin à l’entente telle qu’elle existait. Le contrat actuel prendra fin le 30 septembre 2016. La Ville souhaite une nouvelle entente flexible, adaptée à la réalité d’aujourd’hui, qui respecte la capacité de payer des contribuables au bénéfice de l’ensemble de ses organismes et de ses familles. Elle souhaite également assurer la conformité de toute entente à la Loi sur l’interdiction de subventions municipales.

Location des heures de glace et du terrain sportif au Complexe sportif St-Lazare (CSSL)


Saint-Lazare souhaite une solution flexible adaptée à la réalité d’aujourd’hui qui respecte la capacité de payer des contribuables

Saint-Lazare, le vendredi 18 mars 2016. -
En décembre 2015, à l’aube du terme d’un contrat de dix (10) ans avec le Complexe sportif St-Lazare (CSSL) pour l’utilisation de la glace et du terrain sportif, la Ville de Saint-Lazare et le CSSL ont tous deux choisi de mettre fin à l’entente telle qu’elle existait. Le contrat actuel prendra fin le 30 septembre 2016. La Ville souhaite une nouvelle entente flexible, adaptée à la réalité d’aujourd’hui, qui respecte la capacité de payer des contribuables au bénéfice de l’ensemble de ses organismes et de ses familles. Elle souhaite également assurer la conformité de toute entente à la Loi sur l’interdiction de subventions municipales.

Selon l’entente signée en 2005, la Ville garantissait annuellement au CSSL l’achat de 3 800 heures au coût d’environ 634 000 $ pour l’utilisation de la glace et du terrain sportif. «Malheureusement, l’expérience des dix (10) dernières années, nous a bien démontré que nous ne pouvons prédire l’utilisation réelle de la glace et du terrain sportif par les organismes, ni en garantir la revente, a tenu à préciser le maire Robert Grimaudo. Les organismes de chez nous ont la liberté de profiter de tarifs plus compétitifs dans d’autres arénas locaux, que ce soit à Rigaud, Hawkesbury ou Lachine par exemples, et ne sont pas tenus contractuellement de sous-louer les heures payées par nos contribuables, a continué le maire. La Ville cumule donc annuellement un déficit d’environ 148 000 $ (soit 1.4 M$ sur 10 ans) pour des heures non utilisées, non revendues ou revendues à très faibles coûts à nos familles pour des activités de sports de glace libres tels le patinage, le hockey et le soccer. Un montant qui peut être considéré une subvention déguisée. La Ville souhaite donc une nouvelle entente plus flexible, à court ou moyen terme, qui répond davantage aux besoins spécifiques de nos contribuables.»

Contrairement à certaines informations qui circulent dans les médias sociaux, la Ville ne revend pas à grands frais les heures de glace aux organismes. Elle majore le coût uniquement de 5 $ de l’heure. De plus, la Ville tient à préciser qu’elle n’a pas rompu les négociations avec le CSSL. La Ville a déposé une demande au CSSL en janvier 2016 en fonction des réalités d’aujourd’hui dans l’objectif de respecter la capacité de payer des contribuables à laquelle, en février, le CSSL n’a pas répondu favorablement. La Ville a fait parvenir une nouvelle missive au CSSL en février et a signifié son intérêt de poursuivre les négociations. Elle est toujours en attente d’un retour.

 La Ville continuera de rencontrer les organismes concernés afin de discuter des préoccupations soulevées. La Ville souhaite une nouvelle entente flexible, adaptée à la réalité d’aujourd’hui, qui respecte la capacité de payer des contribuables au bénéfice de l’ensemble de ses organismes et de ses familles.

Source :
Geneviève Hamel
Directrice des communications
450 424-8000, poste 246

Ville de Saint-Lazare © 2002-2017
1960, chemin Sainte-Angélique, Saint-Lazare (Québec), J7T 3A3
Téléphone : 450 424-8000


La Ville  ·   Guichet municipal  ·   Quoi faire  ·   Histoire, cartes et stats  ·   Environnement  ·   Transport et voirie  ·   Sécurité publique   ·    Pour nous joindre