Communiqués de presse

IMAGE - Communiqués
Communiqués de presse (2014)

Puisez à la source

Œuvre collective réalisée par les bénévoles de la Source d’entraide


Le 1er décembre 2014, Saint-Lazare (QUÉBEC).
– C’est le vendredi 28 novembre 2014 que M. Denis Briard, conseiller nommé sur le comité consultatif (culture), les membres du conseil, Mme Madeleine Turgeon, présidente du comité culturel, M. Michel Piché, bibliothécaire en chef, Mme Johanne Lavigne, l’une des artistes responsable du projet, les bénévoles de la Source d’entraide ainsi que plusieurs autres artistes se sont réunis à la bibliothèque de Saint-Lazare pour le dévoilement d’une œuvre collective intitulée « Puisez à la Source ».

 « Nous sommes aujourd’hui réunis pour le dévoilement d’une œuvre collective réalisée par des artistes et des bénévoles qui sont les piliers de notre communauté. La Ville de Saint-Lazare est fière d’accorder une aide financière de 2000 $ pour permettre la réalisation de ce projet de médiation culturelle sous la thématique Puisez à la Source » s’enthousiasmait M. Denis Briard, membre du conseil à la Ville de Saint-Lazare.  

 

M. Serge David, conseiller,Mme Brigitte Asselin, conseillère, M. Denis Briard, conseiller, Mme Lise Jolicoeur, conseillère, Michel Piché, bibliothécaire en chef en compagnie de Madeleine Turgeon, présidente du comité culturel, de Johanne Lavigne, une des artistes qui a chapeauté le projet, de la présidente de la Source d’entraide Linda Poirier et de ses fidèles bénévoles à la Source d’entraide.

Les bénévoles de « La Source d’entraide » ainsi que deux artistes de la communauté Marie-Eve Longtin et Johanne Lavigne ont créé côte à côte une œuvre collective mettant en valeur l’implication de cet organisme dans la communauté lazaroise. L’objectif du projet est de faire connaître davantage la mission et les valeurs de l’organisme « La Source d’entraide », établi dans notre collectivité depuis 25 ans.

La Ville de Saint-Lazare a accordé une aide financière de 2 000 $ au comité culturel de Saint-Lazare pour la réalisation de l’œuvre. Cette aide financière s’inscrit dans la politique culturelle de la Ville, adoptée en 2010, visant notamment à appuyer les artisans locaux par la réalisation d’œuvres touchant la communauté.

Rappelons que l'œuvre « Puisez à la Source » est exposée à la bibliothèque de Saint-Lazare durant une année complète. Par la suite, l'organisme récupèrera celle-ci et pourra l’afficher dans ces locaux.

Une œuvre collective, c’est de la médiation culturelle 

« La médiation culturelle fonde, dans le passé, le présent et l'avenir, les langages par lesquels les hommes peuvent penser leur vie sociale,  peuvent imaginer leur devenir, peuvent donner à leurs rêves, à leurs désirs et à leurs idées, les formes et les logiques de la création »  définissait Michel Piché, bibliothécaire en chef à Saint-Lazare tout en citant une définition de Bernard Lamizet, auteur.

Voir l'album-photos

Connaître les autres expositions en cours à la bibliothèque

Rue de Carillon ouverte

Ouverture d’une nouvelle voie de circulation

SAINT-LAZARE (Québec), le 24 novembre 2014.- La Ville de Saint-Lazare est fière d’annoncer l’ouverture récente du prolongement de la rue de Carillon dans le secteur de la Vallée-Chaline. Le prolongement de cette route offre dorénavant une option à l’unique sortie de secours de la rue Chaline sur laquelle devaient dépendre les résidents de ce secteur en cas d’enclavement par la voie ferrée.

Rappelons qu’en septembre 2013, la fermeture du passage à niveau et la construction d’une partie de la rue de Carillon complétaient la première étape du projet visant à faciliter l’évacuation du secteur en cas d’urgence.

Initialement prévue au coût de 375 000 $, la construction du nouveau tronçon a finalement été effectuée par les employés municipaux ce qui aura permis à la Ville d’économiser plus de la moitié des coûts.

Pour toute question concernant ce dossier, veuillez communiquer avec le Service des infrastructures de la Ville au 450 424-8000, poste 235 ou .

Fixation de nouvelles limites de vitesse

Diminuer les risques et favoriser la cohabitation

Le 10 novembre 2014, Saint-Lazare (QUÉBEC). – La Ville de Saint-Lazare souhaite aviser ses résidents que le ministère des Transports du Québec a donné son aval au règlement 905 modifiant le RMH-399 concernant la circulation. Plus précisément, cette modification vise une réduction de la limite de vitesse dans trois secteurs précis du territoire de la Ville de Saint-Lazare : la montée Poirier, le chemin du Fief et le chemin Sainte-Angélique au centre-ville. Cette décision découle d’analyses et d’études de la circulation mais également de nombreuses demandes formulées par les résidents de ces secteurs préoccupés par la sécurité des piétons et des cavaliers. Ces changements sont effectifs depuis le 5 novembre 2014.

Les vitesses sont donc diminuées comme suit :

1)      chemin du Fief : de 70 km/h à 50 km/h. Ce chemin non pavé est particulièrement privilégié par les cavaliers;

2)      montée Poirier :   de 80 km/h à 70 km/h pour protéger l’accès à la Pinière; et finalement

3)      chemin Sainte-Angélique : (centre-ville) : qui passera de 50 km/h à 40 km/h pour favoriser l’activité piétonne dans le cadre du projet de revitalisation du centre-ville de Saint-Lazare.

Les textes intégraux des règlements municipaux 905 et RMH-399 sont accessibles à la section Règlements

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à monsieur Daniel Boyer, directeur de la sécurité publique et de la sécurité incendie au 450 424-8000 poste 208 ou par courriel .

Soirée des bénévoles

SAINT-LAZARE (Québec), le 3 novembre 2014. – La Ville de Saint-Lazare a tenu sa soirée annuelle des bénévoles le samedi 1er  novembre 2014. Plus de 170 personnes ont assisté à cette soirée haute en couleur sous un thème médiéval. Le maire de Saint-Lazare, Robert Grimaudo, ainsi que les membres du conseil ont tenu à être présent et à rendre hommage à ces nombreux bénévoles qui occupent une place si importante dans notre communauté.

Félicitations aux gagnants(es) du tirage se méritant une carte Visa Desjardins d’une valeur de 100 $ :
Denise Lalonde du Cercle des Fermières
Chantal Paulin de la Source d’entraide
Judith Théoret de la Ligue balle molle féminine
Gaétan Charlebois du club Optimiste
Claudette Chevrier  de la Source d’entraide

Félicitations à la grande gagnante Marya Bériault  du club Optimiste se méritant  un certificat cadeau à la Forfaiterie d’une valeur de 350 $.

Voir l'album-photos

Saint-Lazare consulte sa population lors d’un brunch-discussion

SAINT-LAZARE (QUÉBEC), le 27 octobre 2014 – Dans le cadre de la politique familiale municipale et de municipalité amie des aînés, la Ville de Saint-Lazare a tenu le dimanche 26 octobre 2014, un groupe de discussion portant sur les besoins de sa population sur divers niveaux soit en loisir, en sécurité publique, en vie communautaire, en urbanisme, et en environnement. Une cinquantaine de résidents ont profité d’un brunch lors de la rencontre sous forme de discussion.

Les conseillers de la Ville ainsi que le maire étaient présents afin de tâter le pouls de la population. Ce fut une très belle séance de remue-méninge! L’ambiance était excellente et tout un chacun a pu exprimer son opinion librement.

L’équipe municipale s’affaire actuellement à compiler les données qui seront présentées au conseil municipal en novembre. Un plan d’action sera ensuite élaborer en fonction des recommandations que nous aurons reçues.

Vous pouvez consulter notre site Web à la section politique familiale, vous y trouverez le document présenté aux résidents ainsi qu’un historique du dossier.

Félicitations aux gagnants du tirage se méritant soit un mini ipad, une tablette android ou un bon de 100 $ chez un marchand local de leur choix :Nicole Brunelle, Pierrette Joly, Marie Rennie, Edith Chouinard, Sonia Lefebvre, Pierre Lamoureux, Amély Fafard, Ethan Chang et Alexis Lépine.

Dans l'ordre habituel :Denis Briard, conseiller, Marie Rennie, résidente, Régis Lévesque pour Édith Chouinard, résident, Pamela Tremblay, conseillère, Ethan Chang, résident, Robert Grimaudo, maire de Saint-Lazare, Serge David, conseiller, Nicole Brunelle, résidente, Amély Fafard, résidente, Pierre Lamoureux, résident, Richard Nataf, conseiller et Brigitte Asselin, conseillère.

Voir les photos de l'événement

Consulter le document présenté lors de la discussion

La ministre Lucie Charlebois annonce une aide financière pour la construction d'une caserne de pompiers à Saint-Lazare

La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique et députée de Soulanges, madame Lucie Charlebois, au nom du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, monsieur Pierre Moreau, est heureuse d'annoncer que la Ville de Saint-Lazare bénéficiera d'une aide financière évaluée actuellement à 55 % des coûts admissibles du projet estimés à ce jour à 5 millions de dollars pour la construction d'une caserne de pompiers. Cette aide financière est conditionnelle au respect des exigences du sous‑volet 5.1 du Programme d'infrastructures Québec-Municipalités (PIQM) et à la réception d'un avis favorable du ministère de la Sécurité Publique à la réalisation de ce projet.

Lire le communiqué émis par le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire

Désignation de la piste d’athlétisme du parc Westwood à la mémoire de Bryan Liew


SAINT-LAZARE (Québec), 20 octobre, 2014. -  
C’est le dimanche 19 octobre 2014 que le maire de Saint-Lazare, Robert Grimaudo en compagnie des membres du conseil, de Lucie Charlebois, la députée de Soulanges et ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, des membres de la famille : Elizabeth Harder et Jason Liew, épouse et frère de M. Liew, de Karen Struthers, proche amie, de l’équipe junior d’athlétisme de Westwood, du Club de course à pieds et d’athlétisme d’Hudson / Saint-Lazare, du club de course à pieds de Williamstown, des organisateurs de la course Dr Lepage et Claudia Wagner, de coureurs et de marcheurs, a dévoilé la plaque commémorant M. Bryan Liew, athlète lazarois et du même fait, désignant officiellement la piste d’athlétisme du parc Westwood « Piste d’athlétisme Bryan-Liew ».

Voir toutes les photos

Les athlètes de la communauté, Dr. Lepage et Claudia Wagner ont organisé une course à la mémoire de Bryan Liew au parc Westwood afin de célébrer son engagement au sein de sa communauté. La Ville de Saint-Lazare a investi 5 000 $ à la préparation de cette évènement afin d’aider les athlètes à servir une collation équilibrée, pour le prêt et l’installation des équipements, ainsi que la production d’une plaque et de signets commémoratifs. M. Grimaudo s’est joint à eux pour un 5 km mémorable.  Après la course, tous se sont réunis autour du maire Grimaudo afin de commémorer M. Bryan Liew d’une manière sportive et enthousiaste.

« Je suis heureux de vous accueillir au parc Westwood! Tout d’abord, c’est un évènement sportif qui nous réunit tous ce matin, et tous connaissent mon enthousiasme pour le sport! Mais d’autant plus qu’aujourd’hui nous commémorons un athlète dévoué qui a imprégné sa communauté pour toujours. Bryan Liew restera à jamais dans la mémoire collective de Saint-Lazare comme un coureur au grand cœur, un être impliqué, un sportif éternel. J’aimerais donc vous dévoiler une plaque commémorative en mémoire de M. Bryan Liew, athlète lazarois respecté de tous. Grâce à cette plaque et à la demande de plusieurs lazarois, nous désignons officiellement la piste d’athlétisme du parc Westwood en mémoire de Bryan Liew.»  - s’enthousiasmait M. Robert Grimaudo, maire de Saint-Lazare.

"Laissons les mots de Bryan être des mots d’encouragement pour tous. Laissons la passion de Bryan pour la course être le vent sous nos pieds, lorsque nous plaçons un pied devant l’autre sur cette piste qui est dorénavant nommée selon lui « Piste d’athlétisme Bryan-Liew. » - concluait Karen Struthers, une amie proche de Bryan Liew.

Né en 1970 et résident de Saint-Lazare depuis 2003, Bryan Liew a profondément influencé les athlètes de toute la région. À titre d’entraîneur du Club de course Hudson/St-Lazare et du club d’athlétisme de l’école secondaire Westwood Junior, Bryan Liew a donné généreusement à sa communauté. Son enthousiasme contagieux en a également incité plusieurs à s’initier à ce sport. En plus de mener plusieurs jeunes athlètes à des compétitions de haut niveau, il fut également d’une aide précieuse pour des coureurs se remettant de blessures ou d’autres épreuves de leur vie. Au-delà de la course à pied, Bryan Liew avait cette capacité de pousser les gens à croire en eux-mêmes et à accomplir des choses qui leur semblaient impossible au départ.

En 2014, le conseil a décidé de créer un comité consultatif toponymie municipale ayant comme mandat l’élaboration d’une politique de désignation toponymique et odonymique dans le but d’officialiser la méthodologie d’attribution des noms. La politique établit les règles, les critères et les procédures qui vont permettre à la Ville de traiter avec transparence, équité, uniformité, cohérence et efficacité les demandes afin de nommer des endroits et des rues à Saint-Lazare.

Pour plus de détails sur le comité de toponymie.

Remerciements à nos précieux commanditaires pour la course Bryan-Liew :

Caisse populaire Desjardins de Saint-Lazare, Physical Park, IGA Poirier de Saint-Lazare, Tim Hortons Côte St-Charles de Saint-Lazare et Jogx

Défi relevé!

Défi sportif avec les employés et les résidents de la Ville de Saint-Lazare

L’équipe de la Ville de Saint-Lazare composée de monsieur le maire Robert Grimaudo, de 11 employés, et de 30 résidents a relevé le Défi Altius qui se tenait le samedi 11 octobre  2014 dans le cadre du Festival des couleurs de Rigaud. Le Défi Altius, soit un parcours de 6 km ou de 15 km parsemé d’énigmes, a permis à plusieurs coureurs de relever un défi sportif de taille!

Ce défi permet de conscientiser les employés et les résidents de la Ville de Saint-Lazare à adopter de saines habitudes de vie.

Félicitations à l’équipe de la Ville de Saint-Lazare!

Visionnez la vidéo produite par Équipe Altius

Visionnez la vidéo du départ!

Regardez l'album-photos!

Un weekend haut en couleur à Saint-Lazare

La chasse aux trésors à Saint-Lazare

Le samedi 27 septembre 2014 de 8 h à 20 h, et pour une 6e  année consécutive, les résidents de Saint-Lazare ont participé à la Chasse aux trésors.

Près d’une vingtaine de résidents se sont inscrits afin de déposer des objets en bordure de rue le 27 septembre dernier. L’objectif de cet événement est d’encourager la réutilisation et le recyclage d’objets dans la communauté de Saint-Lazare. Voir l'album-photo (à venir)

On encourage la réutilisation à Saint-Lazare!

Journée de la culture à Saint-Lazare

Les familles de Saint-Lazare ont participé à plusieurs activités culturelles!

Le samedi 27 septembre 2014 de 13 h à 17 h, plus de 250 personnes se sont présentées au centre communautaire de Saint-Lazare afin de profiter d’une grande variété d’activités culturelles.  Lors de la journée de la culture, les résidents ont profité de plus de 14 activités culturelles gratuites les plus amusantes les unes que les autres!

Les résidents ont, entre autres, assisté au spectacle de marionnettes Le magicien géant, un atelier de création de marionnette, l’heure du conte, des ateliers de tricot et de bracelets, du bricolage, de l’archéologie, de la science, de la danse tout en se régalant dans la zone de gourmandises d’antan : tire Sainte-Catherine et pommes trempées dans le caramel…. Un vrai délice!

La culture, c’est à Saint-Lazare! Voir l'album-photos

La journée de la famille est un succès!

Le dimanche 28 septembre 2014 de 11 h à 16 h, les résidents de Saint-Lazare ont participé à la journée de la famille se déroulant à la Base de plein air.

Plus de 1000 résidents sont venus profiter des nombreuses activités sous la thématique de Shérif Ville : Pièce de théâtre Le shérif Victor et Frank l'harmonica, mini-golf, structures gonflables, escalade, kiosque du service incendie, des tours de carriole tirée par des chevaux, bricolage avec la maison des jeunes et bien plus encore! Merci à la source d’entraide et au club optimiste pour leur précieuse collaboration!



Célébrons les famille de Saint-Lazare! Voir l'album-photos

Projet communautaire à la Base de plein air

Merci pour l'environnement
Plantation de 63 arbres!

SAINT-LAZARE (Québec), le 15 septembre 2014.- La députée de Soulanges et ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, madame Lucie Charlebois, et la Ville de Saint-Lazare, sont heureux d’avoir planté 63 arbres le samedi 13 septembre 2014 à la Base de plein air.

Il s’agit de la cinquième édition de l’évènement Plantons ensemble. Cet effort communautaire met à l’avant-scène le développement durable et l’environnement!



Dans l'ordre habituel, Lise Jolicoeur, conseillère, Pamela Tremblay, conseillère, Robert Grimaudo, maire, Richard Nataf, conseiller, Lucie Charlebois, députée de Soulanges et Ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Serge David, conseiller et Brigitte Asselin, conseillère.

Lancement d'une campagne de sécurité

SAINT-LAZARE (QUÉBEC), le 15 juillet 2014. – C’est le mardi 15 juillet 2014, en compagnie de monsieur Daniel Boyer, directeur du Service de la sécurité publique et de la sécurité incendie, de membres du conseil et du comité consultatif en sécurité municipale, ainsi que deux sergents de la Sûreté du Québec, Bruno Beaulieu et David Joncas, que le maire de Saint-Lazare monsieur Robert Grimaudo a dévoilé avec fierté la nouvelle campagne de sécurité routière de la Ville.

« La campagne de sécurité routière prône le partage de la route en encourageant tous les utilisateurs, piétons,  cyclistes, cavaliers ou automobilistes, à porter une attention particulière aux uns et aux autres.» de déclarer le maire Grimaudo. Plusieurs affiches seront installées à la grandeur du territoire, notamment aux entrées de la Ville. La Ville utilisera également ses nombreux outils de communications afin de donner une belle visibilité à cette campagne. Les slogans retenus sont tous une déclinaison du message principal : À cheval, à vélo, à pied ou en auto? La route, c’est pour tous! Pour un visuel de la campagne, vous pouvez visiter le site Web de la Ville au ville.saint-lazare.qc.ca/securiteroutiere.

Ce fut également une excellente occasion pour la Ville d’inaugurer son nouveau passage pour piétons à l’angle de la montée Saint-Lazare et du chemin Sainte-Angélique. Cette initiative s’inscrit dans la volonté de la Ville de rendre le noyau villageois plus convivial pour les piétons. De plus, deux autres passages seront installés d’ici la fin de l’année. Ils seront également situés sur le chemin Sainte-Angélique : le premier près de la rue des Marguerites et le deuxième près de la rue Saint-Jean-Baptiste. Il est important de mentionner que les automobilistes doivent s’immobiliser et laisser la priorité aux piétons aux passages sous peine d’une amende de 100 $ ou plus selon le Code de la sécurité routière.

Pour de plus amples renseignements sur cette campagne de sécurité routière, les résidents peuvent consulter le site Web de la Ville au ville.saint-lazare.qc.ca/securiteroutiere ou communiquer avec le directeur de la sécurité publique et de la sécurité incendie, monsieur Daniel Boyer, au 450 424-8000 poste 208 ou au .

Entente entre la Ville de Saint-Lazare et M. Allan George Bassenden

SAINT-LAZARE (QUÉBEC), le jeudi 26 juin 2014 – Une entente est intervenue entre la Ville de Saint-Lazare et M. Allan George Bassenden concernant le déménagement de la maison mobile qu’il occupe avec sa famille sur sa propriété depuis trois ans. L’entente, signée le 22 juin par M. Bassenden, est intervenue entre la Ville et M. Bassenden après que ce dernier ait fourni à la Ville la preuve d’un bail dûment signé et en vigueur le 1er juillet 2014. La Ville lui accorde donc trente (30) jours pour déménager et entreprendre les travaux nécessaires pour retirer sa maison mobile au plus tard à 16 h, le 30 juillet 2014. M. Bassenden aura ensuite jusqu’au 29 août 2014 pour retirer toutes constructions non-autorisées par la réglementation municipale, tous matériaux, déchets, rebuts, ainsi que le cabanon, la piscine, la corde à linge et tous les véhicules stationnés ou remisés sur sa propriété.

Selon l’entente, M. Bassenden s’engage également à maintenir son terrain en bon état de propreté, c’est-à-dire, à couper sa pelouse régulièrement et à le maintenir exempt de tout élément contraire à la réglementation municipale.

En mars 2014, la Ville de Saint-Lazare avait accordé un ultime délai à M. Bassenden. Rappelons que la règlementation municipale prévoit, en cas de sinistre, l’utilisation d’un bâtiment temporaire pour une durée de six mois, le temps de reconstruire ou de rénover une propriété. Dans ce cas-ci, les occupants de la maison mobile se sont installés de façon permanente sans qu’aucuns travaux de reconstruction n’aient été effectués sur la propriété depuis les trois dernières années.

La Ville de Saint-Lazare a accepté de repousser d’un mois, au plus tard, l’exécution du jugement pour permettre à M. Bassenden et sa famille de déménager. Cette entente permet d’éviter que des frais supplémentaires soient ajoutés au compte de taxes des propriétaires et qu’ils soient en partie épongés par nos contribuables. Rappelons que la résolution 06-258-14 autorisait une enveloppe budgétaire supplémentaire de 25 000 $ pour l’exécution du jugement.

En cas de non-respect de l’entente, la Ville procédera à l’exécution du jugement de la Cour supérieure sans autre avis et aux frais des propriétaires.

Dossier Bassenden : La Cour suprême du Canada refuse d’entendre la cause

Saint-Lazare entend faire respecter le jugement de la Cour supérieure d’ici le 30 juin 2014

 SAINT-LAZARE (QUÉBEC), le jeudi 29 mai 2014. – La Cour suprême du Canada a annoncé aujourd’hui qu’elle refuse d’entendre la cause entre M. Allan George Bassenden et la ville de Saint-Lazare. Ainsi, la ville entend faire respecter l’ordonnance à l’égard de M. Bassenden pour quitter et déménager la maison mobile qu’il occupe avec sa famille d’ici le 30 juin prochain.

La famille Bassenden occupe une maison mobile sur sa propriété depuis qu’un incendie a lourdement endommagé et rendu inhabitable, le 22 mars 2011, leur maison de la rue Leduc. Érigée et occupée à l’encontre de la règlementation municipale, et à la suite des nombreux avis et des décisions des tribunaux favorables à la ville, cette maison mobile doit être déménagée.

En mars dernier, la ville de St-Lazare a accordé un ultime délai à M. Bassenden. Rappelons que la règlementation municipale prévoit en cas de sinistre l’utilisation d’un bâtiment temporaire pour une durée de six mois, le temps par exemple de reconstruire ou rénover une propriété. Dans ce cas-ci, les occupants de la maison mobile se sont installés de façon permanente sans qu’aucun travail de reconstruction n’ait été effectué sur la propriété depuis les trois dernières années.

Vallée-Chaline : la zone potentiellement exposée aux glissements se précise

Saint-Lazare (Québec), le 14 mai 2014. – C’est en compagnie de représentants du ministère de la Sécurité publique du Québec (MSP) et du ministère des Transports du Québec (MTQ) que la Ville de Saint-Lazare a tenu, le mercredi 14 mai 2014, une séance d’information à la suite d’un avis technique récemment déposé par le MTQ. Les études et analyses qui ont mené à cet avis technique visaient à circonscrire, à la demande de la Ville, la zone de contraintes incluse au Schéma d’aménagement de la MRC de Vaudreuil-Soulanges en 2004, et à préciser la nature du risque, plus particulièrement les risques liés à de grands mouvements de terrain, des glissements fortement rétrogressifs. Plus d’une centaine de propriétaires y ont assisté.

« Nous avons promis à nos citoyens d’être transparents, a tenu à préciser d’emblée le maire, Robert Grimaudo. Nous sommes ici ce soir pour vous transmettre le résultat de la campagne d’investigations menée par le MTQ. Ces résultats ne sont pas uniques au territoire de Saint-Lazare, je souhaite le préciser, ce sont des résultats qui viennent corroborer les décisions prises par la Ville, il y a déjà plus de 12 ans, d’imposer des mesures préventives pour réduire les interventions inappropriées dans ce secteur a poursuivi le maire. Nous sommes conscients de vos inquiétudes, c’est pourquoi nous avons mobilisé, ce soir, le plus de ressources possibles pour répondre à vos questions et à vos préoccupations.»

Parmi les nouveaux éléments obtenus par la campagne d’investigations et présentés par le MTQ lors de cette soirée : le secteur de la Vallée Chaline aurait déjà subi, il y a possiblement quelques siècles, des mouvements de terrains importants. En effet, lors de relevés Lidar effectués au moyen d’un laser aéroporté à l’automne 2013, d’anciennes cicatrices se sont révélées. Des données supplémentaires obtenues au moyen de sondages indiqueraient également la présence, à certaines profondeurs, d’argile sensible au remaniement, l’argile souvent associée aux grands mouvements de terrain. Selon le MTQ, ces données, à elles seules, ne seraient toutefois pas essentielles au développement de grands glissements de terrains. La conjoncture d’au moins six des huit conditions préalables seraient nécessaires, mais pas nécessairement automatique, pour ce genre de mouvement. La probabilité que survienne un grand mouvement de terrain dans le secteur à l’étude demeure relativement faible selon le rapport, surtout si le secteur est limité par des obstacles, telles que la présence de roc, de ravins, et même d’arbres (vivant ou mort) à la base d’un talus. Il est important de noter que lors de sa visite de terrain, le ministère n’a pas observé de danger imminent et que la probabilité que survienne un grand mouvement de terrain demeure relativement faible.

Les nouveaux éléments d’informations doivent être accueillis comme des outils de gestion et de prévention additionnels et non comme une finalité. Tous les intervenants, particulièrement les  propriétaires doivent prendre avantage de cette information pour agir concrètement et de façon concertée sur l’environnement. De nombreuses autres régions du Québec n’ont pas cette longueur d’avance, c’est-à-dire l’information et la règlementation nécessaires pour contrôler l’utilisation du sol.

Lors de la soirée, les citoyens ont pu obtenir des renseignements quant à la valeur de leur propriété. L’estimateur professionnel, monsieur Jean-François Fredette des Estimateurs professionnels Leroux, Beaudry, Picard et Associés, qui connait très bien la région, était présent.

Notons que la tolérance au risque varie d’un propriétaire à l’autre et d’un acheteur à l’autre. Des milliers de propriétaires acceptent de vivre en marge d’un plan d’eau (malgré les inondations répétitives), en marge d’une colline, d’une montagne, ou d’une falaise avec tous les risques que cela comporte. Certains sont même prêts à s’y réinstaller après un sinistre. Partout dans le monde et au Québec, des milliers de gens construisent ou reconstruisent leur maison dans des zones exposées aux tornades, aux feux de forêt, aux tremblements de terre parce qu’ils souhaitent vivre à cet endroit précis soit pour la vue, la tranquillité, l’absence de voisins ou l’environnement. La maison vaut ce qu’un propriétaire ou un futur acheteur est prêt à payer. Un propriétaire de la rue Cardin est d’ailleurs venu rassurer les autres propriétaires, lors de la période de questions, qu’il n’avait eu aucune difficulté, dans les 7 derniers jours, à vendre sa propriété, l’acheteur ayant été mis au fait de l’avis récemment déposé.

Au cours des prochaines années, les zones de contraintes seront dans la mire des vingt-trois maires de la MRC de Vaudreuil-Soulanges. La région a subi de fortes pressions de développement et les maires souhaitent prioriser l’étude des zones de contraintes selon Cédric Marceau, chargé de projets et spécialiste en géomatique de la MRC de Vaudreuil-Soulanges. La MRC souhaite préciser et déterminer par les nouveaux outils géomatiques d’aujourd’hui, les secteurs soumis à des contraintes particulières pour des raisons de sécurité publique, afin d’assouplir, lorsque possible les contraintes imposées aux propriétaires. C’est dans ce contexte également que les autres régions à risque sur le territoire seront analysées. Les changements et précisions concernant les zones seront apportés à une prochaine modification du Schéma d’aménagement de la MRC en 2015. Des mesures temporaires, tel un règlement de contrôle intérimaire, pourraient être prises pour protéger les propriétés non compris au cadre normatif, à la demande de la municipalité.

La Ville rappelle aux résidents de ces secteurs l’importance de garder l’œil ouvert et de rapporter tous signes avant-coureurs tels  que des premiers mouvements rotationnels  au sommet d’un talus ou dans une pente à la Ville au 450 424-8000 afin que la Ville puisse aviser la Direction régionale du ministère de la Sécurité Publique et qu’un conseiller en sécurité civile puisse examiner et évaluer la situation sur le terrain. La surveillance sur le terrain demeure la meilleure surveillance.  

La Ville poursuit son évaluation de la situation et des options qui s’offrent aux propriétaires et au secteur. Elle déposera une demande dans le cadre du programme de prévention offert par le ministère de la Sécurité publique. Rien n’indique toutefois qu’elle sera éligible à ce programme. Notons qu’advenant un danger imminent confirmé par le ministère de la Sécurité publique, un programme d’aide financière existe pour venir en aide aux propriétaires.

À propos de la zone de contrainte de la Vallée-Chaline

C’est en 2002, à la suite de signes d’érosion en marge de la rivière Quinchien, que la Ville de Saint-Lazare avait demandé à la MRC de considérer l’inclusion de la Vallée Chaline et de ses environs comme une zone de contraintes potentiellement exposée aux mouvements de terrain. En 2004, au moment de réviser son Schéma d’aménagement, la MRC l’avait incluse en s’appuyant sur les données et les outils disponibles à l’époque, soit au moyen de photos aériennes et de données géologiques et géomorphologiques existantes (connue sous le nom de la méthode du pinceau large). En 2008, la Ville adopte à son tour sa règlementation en concordance au schéma révisé. À la suite d’une séance d’information tenue à la demande de citoyens de ce secteur, le 17 septembre 2012, la Ville a demandé au MTQ de préciser la nature des risques au moyen d’outils plus précis.

Mistigoui déménage!

La base de plein air des Cèdres change de main

SAINT-LAZARE (Québec), le 1er mai 2014. - C’est avec enthousiasme que la Ville de Saint-Lazare a pris la relève de la gestion de la base de plein air ce matin. En effet, le 12 février 2014, la Ville de Saint-Lazare et la Ville des Cèdres signaient un accord pour amorcer le processus d’annexion de la base de plein air au territoire de la Ville de Saint-Lazare. La Ville de Saint-Lazare prend donc officiellement la relève administrative et opérationnelle aujourd’hui.

La continuité souhaitée jusqu’en 2015

Pour assurer la transition et le respect d’ententes préalablement établies entre la Ville des Cèdres et ses fournisseurs, peu de changements majeurs dans les activités quotidiennes de la base sont à prévoir en 2014. Au cours des prochains mois, les équipes assignées à la relève se pencheront davantage sur la mise à niveau et la mise aux normes des infrastructures et de la sécurité. Des investissements de près de 200 000 $ sont prévus d’ici la fin 2014.

L’accès au site, aux sentiers et aux infrastructures de loisirs, incluant la piscine, ainsi que l’accueil des groupes scolaires, les camps de jour, le parc thématique Shérif Ville, propulsé par Air en Fête inc., et les heures d’ouverture demeurent inchangés. Le grand rassemblement du Relais pour la vie aura lieu, comme prévu, le vendredi 23 mai à 19 h.

La Ville de Saint-Lazare invite les différents publics à consulter le site Internet de la base pour connaître les horaires, les services et les tarifs à bpa.ville.saint-lazare.qc.ca. Notons que dorénavant seuls les paiements par chèque, en argent comptant ou par Interac seront possibles.

À propos de la base de plein air des Cèdres

Rappelons que depuis sa création dans les années 1970, la base de plein air a changé de mains à trois reprises. Originalement connue sous le nom du centre de plein air Les Forestiers, elle a successivement appartenu à la commission scolaire régionale de Vaudreuil-Soulanges, avant d’être chapeautée par un OBNL pour finalement être cédée pour 1 $ à la Municipalité des Cèdres en 1999. En février 2014, la Municipalité des Cèdres consent à céder la gestion de la base à la Ville de Saint-Lazare pour des raisons financières. L’annexion de la base au territoire de Saint-Lazare est prévue en 2015. Le site offre une panoplie de services et d’activités tout au long de l’année. On peut y pratiquer le ski de fond, la raquette, la glissade sur tube et le patin, la randonnée pédestre, la natation, l’escalade et le tir à l'arc. La base de plein air est la porte d’entrée principale aux sentiers de la majestueusement Pinière centenaire.

À propos de la Pinière

La Pinière figure parmi les milieux naturels exceptionnels de Vaudreuil-Soulanges dont peuvent encore profiter les résidents de la région. Située de part et d’autre de la montée Saint-Robert à Saint-Lazare, elle offre plusieurs kilomètres de sentiers récréatifs sur lesquels peuvent s’adonner les skieurs de fond, les randonneurs et les cavaliers. La Pinière est située majoritairement sur le territoire de la Ville de Saint-Lazare (2,68 km² ou 268 hectares) et sur le territoire de la municipalité de St-Clet (0,66 km² ou 66 hectares). La Ville de Saint-Lazare a d’ailleurs investi 625 000 $ pour l’acquisition de 3 lots qui lui a permis d’atteindre sa superficie actuelle et donc de l’agrandir de 30 %. 

Pour toute question concernant la base de plein air, vous pouvez contacter le directeur du Service des loisirs et de la vie communautaire, monsieur Louis Paquin, au 450 424-8000, poste 219 ou info@bpa.ville.saint-lazare.qc.ca.

Le Service incendie de Saint-Lazare célèbre ses 30 ans, ses pompiers pour services distingués et bientôt une nouvelle caserne

Saint-Lazare (Québec), le 14 avril 2014. – C’est le vendredi 11 avril 2014 que monsieur le maire Robert Grimaudo  a reconnu le travail et l’engagement de sept pompiers de Saint-Lazare par la remise de médailles pour services distingués du Gouverneur général du Canada, Son Excellence le très honorable David Johnston, en compagnie du député de Vaudreuil-Soulanges et porte-parole adjoint en matière de langues officielles, monsieur Jamie Nicholls, de la députée de Soulanges récemment réélue, madame Lucie Charlebois, du directeur général de la Ville de Saint-Lazare, monsieur Serge Tremblay, du directeur du Service de la sécurité incendie et de la sécurité publique, monsieur Daniel Boyer et des membres de l’équipe incendie et municipale. Le maire Grimaudo a également souligné le trentième anniversaire du Service de la sécurité incendie de la Ville de Saint-Lazare créé en 1984. Près d’une centaine de personnes étaient présentes pour l’occasion.

« Nous célébrons tous ensemble aujourd’hui le travail et l’engagement de sept pompiers du Service de la sécurité incendie de Saint-Lazare, mais également la création d’un Service incendie qui a pris naissance en 1984, a souligné d’entrée de jeu le maire Grimaudo.  J’ai le grand privilège, ce soir, de reconnaître non seulement les 20 ans de service pour certains et, mais aussi les 30 ans de service de notre directeur du service. Nous savons tous que le métier de pompier, n’est pas vraiment un métier, c’est une vocation. Ça prend de la détermination, du courage et de la compassion pour exercer ce métier, certains diront même que c’est le plus beau métier du monde parce qu’ils ont le devoir de sauver des vies. Mais une chose est certaine, de poursuivre le maire, tous ceux qui auront eu besoin d’eux, auront tous été, sans contredit, les plus reconnaissants du monde, surtout qu’aujourd’hui, nos pompiers agissent également à titre de premiers répondants. Je crois aussi qu’après 30 ans de services dévoués à la population, ils ont enfin droit à une vraie caserne, plutôt qu’un « local » dans un garage! » de conclure, avec humour, le maire.

Délivrée par le Gouverneur général du Canada, Son Excellence le très honorable David Johnston, c’est monsieur Jamie Nicholls et madame Lucie Charlebois, qui ont remis, successivement, et sous de nombreuses mains d’applaudissements, les médailles pour services distingués aux pompiers Alain Deguire, Jean Goudreau, Patrick Lefebvre, Alain Letarte, Pierre Ranger et Martin Tanguay pour leurs 20 ans de service et finalement au directeur du Service, Daniel Boyer, pour ses 30 ans de services.  Créées le 29 août 1985, les médailles pour services distingués ont pour but de reconnaître et d’honorer les hommes et les femmes qui se sont dévoués à la sécurité du public canadien grâce à un service long et exceptionnel.

Lors de la soirée, de nombreux moments mémorables, de nombreuses anecdotes et photos ont refait surface, sortant tout droit d’une autre époque. Des moments moins heureux aussi, comme la perte du pompier Charles Goulet après un combat incendie, pour qui d’ailleurs des funérailles civiques avaient eu lieu ainsi que la désignation d’une rue à son nom.

Le directeur du Service, monsieur Boyer, a tenu à remercier son équipe et à souligner le travail exceptionnel de chacun de ses membres. « Nous venons de loin, quand je pense à notre première autopompe de 1967 et notre camion-citerne de 1974, a-t-il tenu à préciser. Nous avons fait des miracles avec un rien. Je suis chanceux d’avoir une équipe si performante et dévouée. Nous récoltons enfin le fruit de nos efforts. »

Rappelons que le Service de la sécurité incendie comptait vingt-cinq (25) pompiers volontaires au moment de sa création en 1984. En effet, il s’agissait, à l’époque, d’un service incendie où les pompiers travaillaient bénévolement lors des interventions. Des milliers d’heures auront été investies, au fil des ans,  pour faire du Service incendie ce qu’il est aujourd’hui. Alors que les pompiers répondaient à une quarantaine d’appels par année, au moment où la population atteignait à peine 4 500 habitants, aujourd’hui à tout près de 20 000, le Service répond à plus de 450 appels incendie et plus de 600 appels médicaux par année. On compte aujourd’hui 43 pompiers et premiers répondants répondent aux appels tout au long de l’année.

Félicitations à toute l’équipe du Service de la sécurité incendie!

Voir l'album-photo

La Ville de Saint-Lazare amorce sa politique familiale municipale et sa démarche municipalité amie des aînés

Saint-Lazare (Québec), 24 mars 2014.  ̶  La Ville de Saint-Lazare a entamé en février l’élaboration de sa politique familiale municipale, intégrant la démarche Municipalité amie des aînés (MADA). Le processus devrait prendre fin avec le lancement de la politique, à l’automne 2015.
 
L’élaboration de la politique familiale est soutenue par les élus, le personnel municipal, des partenaires régionaux et un comité de pilotage formé majoritairement de résidents. Les bénévoles se sont rencontrés une première fois le samedi 22 mars 2014. Pendant 18 mois, ils se pencheront sur les besoins des familles et des aînés en matière de loisirs, d’environnement, de transport, d’habitation, de sécurité, etc.
 
Le comité de pilotage de la politique familiale en est un intergénérationnel. Il se compose de quatre représentants de la Ville, de trois aînés, de trois parents, de deux jeunes, d’une répondante aux saines habitudes de vie et d’une représentante du secteur communautaire. Le comité profitera également de l’occasion pour aborder les préoccupations des personnes handicapées.

Dans l'ordre habituel, Yvon Carrière, représentant des aînés, Lise Jolicoeur, conseillère district 1, Brigitte Asselin, conseillère district  3, Carmen Hébert, organisatrice communautaire au CSSS de Vaudreuil-Soulanges, Marie-Josée Bétournay, chargée de projets, PFM/ MADA, Valérie St-Amant, Francis Grenier, Geneviève Hamel, Ville de Saint-Lazare, Sarah Laflamme et Amber Juneau, représentantes des jeunes, Marie-Josée Lambert, représentante pour la famille, Merry Larocque, représentante pour les aînés, Patrick Bonjour, représentant pour la famille, Vincent Dupuy, représentant pour la famille et Jean-Guy Beaulne, représentant des aînés

La politique familiale et la démarche MADA visent la création d’environnements favorables aux familles, aux jeunes et aux aînés, tout en adaptant les services municipaux à leur réalité et à leurs besoins respectifs. De la politique découleront des plans d’actions triennaux ayant pour objectifs de façonner la ville à l’image des résidents, de leur vision et de leurs besoins.

Consultez notre site pour de plus amples renseignements.

Hydro-Québec procédera à la coupe d'arbres fragilisés sur le territoire de Saint-Lazare

Le résident pourra choisir de faire ramasser les branches par Hydro-Québec ou de les garder. Le résident est responsable de se départir lui-même du ou des troncs laissés sur son terrain.

Saint-Lazare (Québec) le 20 mars 2014. - Dans le cadre de son programme de maîtrise de la végétation, Hydro-Québec procédera, au cours des prochains mois, et ce, jusqu’à l’automne, à la coupe d'arbres fragilisés situés à proximité de son réseau de distribution électrique qu’ils soient sur un terrain privé, dans l’emprise de la Ville ou d’Hydro-Québec. Ces travaux sont nécessaires pour réduire, au maximum, les pannes électriques sur le territoire de Saint-Lazare, surtout à la suite de grands vents et de verglas.

Contrairement à l’élagage cyclique, tout propriétaire qui devrait être avisé par la coupe d’un arbre fragilisé sur sa propriété le sera en personne ou au moyen d’un accroche-porte laissé en cas d’absence. Les coordonnées du technicien seront inscrites sur l’accroche-porte. L’objectif est de fournir au propriétaire les raisons et les modalités de l’abattage.

Le programme se déroulera en 3 phases :
1) l'identification des arbres fragilisés (printemps 2014)
2) une rencontre avec les propriétaires concernés (printemps-été 2014)
3) la coupe des arbres fragilisés (jusqu'à  l'automne 2014)

IMPORTANT

Hydro-Québec ne récupèrera pas le bois des arbres abattus.

Le résident pourra choisir de faire ramasser les branches par Hydro-Québec ou de les garder mais il devra se départir lui-même du ou des troncs laissés sur son terrain.

Veuillez noter que des travaux d'élagage sont également en cours.

www.ville.saint-lazare.qc.ca/arbres

Renseignements : 450 424 8000 poste 227 ou 226

Le boisé du lac des Dunes : une promesse de cession de terrains pour sa préservation


SAINT-LAZARE (Québec), le mardi 11 mars 2014.
Le maire de Saint-Lazare, Monsieur Robert Grimaudo,  a annoncé hier, à la suite de la séance du conseil, la promesse d’un échange de terrains avec Habitations Robert Inc. et Investissements Aloès Inc. Cette entente est l’aboutissement d’une longue suite de pourparlers qui visent à préserver la forêt du Lac des Dunes, à agrandir considérablement la superficie du Parc naturel de la Tourbière-du-Bordelais ce, moyennant uniquement les frais de transactions et les taxes applicables.

« Les citoyens de Saint-Lazare ont exprimé au conseil le souhait de préserver des espaces verts et nous travaillons en ce sens en privilégiant, dans la mesure du possible, l’obtention de subventions, l’échange de terrains ou les dons écologiques. La promesse de cession que nous avons signée avec Habitations Robert Inc. et Investissements Aloès est très avantageuse pour la Ville.  En effet, elle permettra à la Ville de recevoir 82 819,2 mètres carré de terrains équivalant au boisé du lac des Dunes en échange de 29 934,40 mètres carrés inclus à son fonds de parc. Nous travaillons étroitement avec nos partenaires pour finaliser la cession dans les prochaines semaines. Une fois la cession conclue, deux comités seront mis sur pieds pour assurer l’avenir et la gestion du parc dont un comité de gouvernance et un comité consultatif. Le conseil a l’intention d’impliquer la population lors d’une consultation publique. »

Le maire a souhaité rassurer les résidents présents à la séance du conseil, que la sécurité du parc figurera au premier rang des priorités de la Ville. «L’acquisition de ces terrains permettra enfin à la Ville d’intervenir et de faire appliquer la règlementation, a tenu à préciser le maire. Depuis des années, les résidents nous demandent d’intervenir. Nous pourrons enfin le faire. »

La préservation du boisé du lac des Dunes s’inscrit entièrement dans la vision globale d’agrandir et de préserver le patrimoine naturel au profit de toute la collectivité et des générations futures.

À propos du Parc naturel de la Tourbière-du-Bordelais

Âgée de 8 mille ans, la tourbière, située en marge de la rue Bordelais, occupe un espace originalement destiné au prolongement de cette rue. Longtemps fréquentée dans l’ombre par des professeurs de l’Université McGill et leurs étudiants pour la rareté exceptionnelle de ses plantes et de certains amphibiens, c’est en 2001 que ce trésor, caché depuis des millénaires, est dévoilé au grand public. En 2004, à la suite d’une entente qui intervient entre le promoteur immobilier à qui appartient le terrain, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs et la Ville, la tourbière est cédée à la Ville. C’est en 2006, au moment où le gouvernement du Québec exige des études de caractérisation des milieux humides à l’échelle provincial, que la tourbière du Bordelais obtiendra la plus haute priorité de conservation. Elle méritera ensuite une prestigieuse subvention de conservation et de réhabilitation de 150 000 $ par la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement. La Ville égalera ce montant pour assurer son avenir et sa protection.

Pour toute question concernant ce dossier, vous pouvez contacter le Service des communications de la ville de Saint-Lazare à info@ville.saint-lazare.qc.ca.

Voir la carte aérienne et le plan des terrains

Saint-Lazare accorde 100 jours à la famille Bassenden pour quitter et déménager leur maison mobile


SAINT-LAZARE (QUÉBEC), le lundi 3 mars 2014. –
La Ville de Saint-Lazare a tenu un point de presse aujourd’hui à l’hôtel de ville à la suite d’une ultime tentative de convaincre la famille Bassenden de quitter, de son gré, la maison mobile aménagé au 1610, rue Leduc à la suite d’un incendie qui a ravagé la résidence familiale il y aura bientôt 3 ans, jour pour jour, le 11 mars 2014. Le procureur de la Ville affecté au dossier, Me Jocelyn Rancourt, a rencontré Monsieur Allan Bassenden et sa fille Nathalie Gagnon ce matin afin de leur faire part d’un délai supplémentaire de 100 jours. La Ville ne souhaite pas voir la famille déménager en plein hiver, elle a donc fixé la nouvelle date butoir au 30 juin 2014. Cette date concorde avec la fin des classes et la période de déménagement. Soulignons que la Cour supérieure permet à la Ville de Saint-Lazare d’exécuter son jugement dès le 21 mars prochain.  

« La Ville s’est montrée très humaine et conciliante dans ce dossier depuis le tout début, a expliqué d’entrée de jeu le porte-parole retenu par la municipalité, monsieur Steve Flanagan. Nous comprenons tous que cette famille est désespérée et qu’elle a pris toutes les mesures nécessaires pour gagner du temps, mais après de multiples tentatives de travailler avec les propriétaires, près de trois ans de délais et de procédures judiciaires, il n’en tient plus qu’à la famille Bassenden de prendre ses responsabilités et de se conformer à la réglementation municipale, de quitter ou de déménager leur maison mobile.»

Lors du point de presse, la Ville a mis en lumière les nombreux compromis et délais qu’elle a accordés à la famille Bassenden au cours des trente-six (36) derniers mois, sans obligation de sa part, que ce soit avant, pendant ou après la poursuite de 800 000 $ intentée contre elle puis abandonnée. Parmi les délais supplémentaires accordés, on compte ceux pour sécuriser les lieux, se départir des ruines, obtenir de l’aide de la communauté, les permis nécessaires pour la reconstruction, et entreprendre, si la famille le souhaitait, les démarches pour déménager sa maison mobile, se relocaliser ou tout simplement vendre son terrain. La Ville a également fourni de l’aide, des outils, du temps et des ressources, tout comme l’ont fait de nombreux autres membres de la communauté, résidents, entrepreneurs et gens d’affaires inclus.  De plus, notons que l’assureur a remboursé au créancier hypothécaire le solde de la créance des propriétaires.

Rappelons que la règlementation municipale prévoit, en cas de sinistre l’utilisation, d’un bâtiment temporaire pour une durée de six mois, le temps de reconstruire la maison. Dans ce cas-ci, la situation perdure depuis déjà trois (3) ans parce qu’aucune solution ne semble se dessiner à court ou moyen terme.

La Ville a retenu les services de Monsieur Flanagan de Flanagan Relations publiques à titre de porte-parole  dans ce dossier. Monsieur Flanagan s’est fait connaître du grand public lors de la crise du verglas en 1998. Depuis dix (10) ans, Monsieur Flanagan agit comme consultant auprès d’organismes publics et privés.

Toute question concernant ce dossier peut être adressée directement à monsieur Flanagan au 514 916-4512 ou steve@flanaganrp.com.

Les villes des Cèdres et de Saint-Lazare s’entendent pour annexer
le territoire de la Base de Plein Air au territoire de la Ville de Saint-Lazare


SAINT-LAZARE (Québec), le mercredi 12 février 2014. C’est en compagnie d’élus de la Municipalité des Cèdres et de Saint-Lazare ainsi que du personnel municipal que les maires respectifs de ces villes, messieurs Raymond Larouche et Robert Grimaudo, ont signé ce matin un accord pour amorcer le processus d’annexion de la Base de plein air au territoire au territoire de la Ville de Saint-Lazare. La Ville de Saint-Lazare prendra officiellement la relève des opérations de la base le 1er mai 2014. Désormais, la Base, la Pinière et ses sentiers ne feront plus qu’un.

« L’objectif de cette annexion, a expliqué d’emblée le maire Grimaudo, est de permettre à Les Cèdres d’alléger le fardeau fiscal pour ses 6 500 résidents et à Saint-Lazare de prendre la relève administrative et opérationnelle de la Base. Cette décision s’inscrit dans le cadre des efforts des 2 municipalités d’assurer la pérennité, la vocation publique et récréative de la base et son accessibilité aux générations futures pour de nombreuses années
à venir. »

Depuis sa création dans les années 70, la Base de plein air a changé de mains à 3 reprises. Originalement connue sous le nom du Centre de plein air Les Forestiers, elle a successivement appartenu à la Commission scolaire régionale de Vaudreuil-Soulanges, avant d’être chapeautée par un OBNL pour finalement être cédée pour 1 $ à la Municipalité des Cèdres en 1999. Au cours des 15 dernières années, Les Cèdres a réussi, malgré ses capacités financières et ses ressources limitées, à maintenir la Base de plein air accessible, ses activités attrayantes, accueillantes et sécuritaires et à diversifier son offre de services aux familles. Toutefois, selon le maire Larouche, « tous ces efforts et ce travail n’auront pas permis à Les Cèdres d’éliminer le déficit qu’ont à éponger nos citoyens chaque année. Nous n’avons tout simplement pas les moyens de la garder. Il est temps de passer le flambeau. Mon conseil et moi sommes convaincus que la Ville de Saint-Lazare, avec ses 20 000 citoyens et ses ressources, sera en bien meilleure position que nous pour assurer l’avenir de la base. »

Depuis le mois de décembre 2013, les deux municipalités travaillent étroitement ensemble afin d’assurer une transition transparente, dans le respect de tous et sans pénaliser les citoyens des Cèdres et les employés affectés à la Base de plein air.

« Nous sommes conscients que l’annonce d’aujourd’hui suscitera un mélange d’émotions, a poursuivi le maire Grimaudo. Pour les uns, ce sera certainement le sentiment d’une perte, pour les autres un compromis nécessaire. Dans tous les cas, nous souhaitons rassurer les différents publics que la passation de ce flambeau doit être porteuse d’espoir et non d’inquiétudes. La Ville de Saint-Lazare est reconnue pour ses valeurs environnementales, humaines et familiales. Nous devons donc tous voir cette annexion comme une solution qui assurera la continuité et la pérennité de la Base, et non comme une fin.»

La Ville de Saint-Lazare se dit prête à relever ce nouveau défi. « Nous avons les moyens et l’équipe pour le faire » d’affirmer le maire Grimaudo.

L’accord ne prévoit pas de changements importants au cours de la première année d’opération.

L’annexion est une suite logique et naturelle qui permettra de consolider la Base de plein air à la Pinière et ses sentiers et de bonifier l’offre de loisirs aux familles. Les deux maires sont d’avis que ce joyau collectif doit être protégé, « C’est une partie de notre patrimoine que nous devons préserver pour les générations futures » ont-ils réaffirmé.

Le maire Larouche, pour sa part, se dit satisfait de l’entente. « Elle permettra à mes concitoyens de profiter de la Base aux mêmes conditions que les citoyens de Saint-Lazare. Ils auront donc encore le plaisir d’en profiter mais sans en assumer la gestion. C’est donc une bonne nouvelle pour nous. »

À propos de la Pinière

La Pinière figure parmi les milieux naturels exceptionnels de Vaudreuil-Soulanges dont peuvent encore profiter les résidents de la région. Située de part et d’autre de la montée Saint-Robert à Saint-Lazare, elle offre plusieurs kilomètres de sentiers récréatifs sur lesquels peuvent s’adonner les skieurs de fond, les randonneurs et les cavaliers. La Pinière est située majoritairement sur le territoire de la Ville de Saint-Lazare (2,68 km² ou 268 hectares) et sur le territoire de la municipalité de St-Clet (0,66 km² ou 66 hectares). La Ville de Saint-Lazare a d’ailleurs investi 625 000 $ pour l’acquisition de 3 lots qui lui a permis d’atteindre sa superficie actuelle et donc de l’agrandir de 30 %.

Depuis 1996, et pour accéder aux sentiers de la Pinière, les Lazaroises et Lazarois doivent débourser un droit d’accès journalier ou souscrire un abonnement saisonnier ou annuel à la Base de plein air des Cèdres qui offre l’accès à un stationnement et d’autres infrastructures de services. Pour favoriser l’accès à ses sentiers et encourager l’activité physique de ses familles, la Ville de Saint-Lazare déboursait chaque année une forme de compensation financière pour réduire les coûts d’accès à ses citoyens. Depuis 2012, cette compensation est versée directement aux utilisateurs de Saint-Lazare sous forme d’aide financière.

À propos de la Base de plein air des Cèdres

Gérée par la Municipalité des Cèdres depuis 1999, la Base de plein air est située au coeur de Vaudreuil-Soulanges et de la majestueuse Pinière centenaire. Ce lieu magique offre une panoplie de services et d’activités tout au long de l’année. On peut y pratiquer le ski de fond, la raquette, la glissade sur tube et le patin, la randonnée pédestre, la natation, l’escalade et le tir à l'arc.

Pour toute question concernant ce dossier, vous pouvez contacter le Service des communications de la ville de Saint-Lazare à .

Maire Robert Grimaudo et maire Larouche


Dernière mise à jour : 02/03/2017
Ville de Saint-Lazare, Tous droits réservés © 2002-2020
1960, chemin Sainte-Angélique, Saint-Lazare (Québec), J7T 3A3
Téléphone : 450 424-8000

La Ville  ·   Guichet municipal  ·   Quoi faire  ·   Histoire, cartes et stats  ·   Environnement  ·   Transport et voirie  ·   Sécurité publique   ·    Pour nous joindre